• La République de Cuba rejette les manœuvres au sein de l’OMC

    Il est 2013-12-03-OMC-TISA-A5.inddun pays, la République de Cuba, qui rejette les initiatives qui sapent le caractère multilatéral des organisations internationales et qui est toujours prêt à défendre les pays en développement et condamner toute régression.

    Lors du Conseil général de l’OMC, la Déléguée de Cuba a confirmé l’importance des dispositions relatives au « traitement spécial et différencié » pour les pays en développement ainsi que celles « qui prennent en compte la dimension du développement ».

    La représentante a également montré sa préoccupation concernant la modification des thèmes et des approches dans le cadre des négociations actuelles risquant de mettre en cause « l’exercice souverain des Etats ». La déclaration inclut de même la priorité de maintenir les décisions de l’organisme sur la sécurité alimentaire, toujours en débat dans les négociations sur le secteur de l’agriculture.

    Enfin, le pays s’est montré inquiet des tentatives d’introduire des « initiatives plurilatérales conçues à l’extérieur » de l’OMC, y compris « à des fins d’informations », en clair référence au cadre de négociation TISA pour libéraliser les services.

    Nous publions en français la Déclaration de la Déléguée de Cuba, Madelyn Rodriguez Lara, lors du Conseil général de l’Organisation mondiale du commerce à Genève, le 25 Juillet 2016.

    Déclaration de la Déléguée de Cuba à l’OMC

Comments are closed.