• Uni Genève : la hausse des taxes est retirée

    stopalahausseIl n’y aura finalement pas de hausse des frais administratifs pour les inscriptions à l’Université de Genève. Le rectorat a décidé de retirer pour le moment cette mesure suite à la mobilisation des étudiants qui ont occupé les locaux de l’institution dans la nuit de mercredi à jeudi.

    Après d’âpres discussions, une proposition a été faite par le rectorat, a indiqué jeudi la plate-forme Stop La Hausse. La mesure est retirée jusqu’à ce qu’une solution satisfaisante soit trouvée par un groupe de travail, précise l’Université de Genève. Ce groupe sera composé du bureau de l’Assemblée de l’université, de deux membres du rectorat et de quatre étudiants de la plate-forme.

    Le rectorat avait annoncé une hausse des émoluments lors de l’inscription en la justifiant par une augmentation des charges administratives. Cette taxe visait aussi à améliorer l’efficacité du traitement des demandes d’admission tout en évitant les dossiers incomplets et les inscriptions sans suite.

    La mesure, qui aurait dû entrer en vigueur au printemps 2017, a été immédiatement combattue par la Conférence universitaire des associations d’étudiants. La semaine dernière, l’Assemblée de l’Université qui réunit l’ensemble des corps universitaires, dont des professeurs, des collaborateurs et des étudiants, avait demandé au rectorat de renoncer à ce projet.

    La hausse fixait des émoluments à 50 francs pour les candidats titulaires d’un diplôme suisse et à 150 francs pour les détenteurs d’un diplôme étranger. Jusqu’à présent, il n’y avait pas d’émolument pour les diplômés suisses. Pour les étudiants issus d’une école étrangère, ces frais d’inscription s’élevaient à 65 francs. A noter que ces émoluments sont distincts des taxes universitaires de 500 francs par semestre.

    ATS

Comments are closed.